J’anime des ateliers d’écriture depuis 10 ans à l’E2C. Je ne sais jamais trop comment en rendre compte. Parfois ils consacrent du temps pour retaper les textes les leurs et ceux des autres sans distinction et puis ils me les envoient par mail. Mais à la dernière session j’ai pu compter sur l’aide indéfectible d’un garçon nommé Ibrahima qu’il en soit ici sur l’internet mondial profondément remercié. J’ai fait une sélection pour faire comme une histoire. Ce sont des bons gros morceaux choisis par moi. Ils n’auraient sans doute pas fait comme ça.

http://www.e2c-tours.org/


Parler du trajet que dire ?
Le 25 Juin 2014, j’ai décidé d’intégrer l’Ecole de la Deuxième Chance Toutes les formations, que j’ai faite J’ai fini par les abandonner Pour diverses raisons Toutes les autres formations, que j’ai faite Il y’avait toujours quelque chose qui clochait Tous les autres stagiaires s’en sortaient plutôt bien Moi, j’avais toujours deux ou trois longueurs de retard Tous les autres stagiaires s’en sortaient plutôt bien Ils étaient félicités et encouragés Tout ce que je recevais c’était réprimandes et sanctions Et, au bout d’un moment, à chaque fois, je finissais par abandonner Et, au bout d’un moment, à chaque fois, je finissais par abandonner Mais depuis que je suis rentré à l’E2C, j’ai tiré un trait sur ce passé de déboires professionnels Maintenant je veux avancer positivement vers l’avenir Je rêve d’un futur sans souci.

J’ouvre la porte de chez moi, il y a des maisons, de la pelouse, un parking et les lampadaires sont éteints. J’avance sur la route et je vois de la lumières dans les maisons, des gens passent sur le pont mais ils vont pas dans la même direction que moi. Je continue mon chemin et j’arrive sur le parking du Intermarché, il y a des voitures de différentes couleurs et devant la boulangerie des gens attendent pour partir à leur travail. J’arrive sur un autre pont je vois la gare et je regarde si il y a des bus pour partir à Tours mais non il n’est pas encore là. Je continue mon chemin pour aller à la gare je vois des bancs, des poubelles, et des gens bizarres. J’arrive à la gare il y a un endroit où il y a des vélos, plusieurs voitures, il y a des gens qui attendent le bus devant l’arrêt de bus. Ils font comme moi, ils attendent le bus. Le bus arrive j’attends que les gens devant montent, ils se bousculent pour monter dans le bus. Je monte dans le bus, je dis bonjour au chauffeur et je passe ma carte elle bip ; y a une petite lumière verte qui s’allume, c’est bon ma carte est passée. Je regarde s’il y a une place libre, c’est bon. J’avance dans le bus je regarde les gens qu’il y a, je me mets à mon fauteuil. Je me dis putain c’est quand que le bus part, je regarde par la fenêtre.
Les gens qui y’a devant l’arrêt de bus, ils ont une sale gueule, le bus part, je joue avec mon téléphone et j’envoie des sms. On prend la route, je regarde la route je regarde l’Intermarché, sur le rond-point il y a des arbres. Il y a aussi une station essence à côté du rond-point. On sort du rond-point, on continue sur la route il y a des petits parkings sur le bord de la route mais il y a pas de voitures plus loin il y a une station essence. On continue on passe devant un marchand de voitures d’occasions, il y a aussi une entreprise ou on peut louer des plateaux et a côté il y a un petit restaurant routier et également un endroit où il y a pleins de vieilles voitures. On descend une côte et on arrive dans le bourg d’un petit lieu-dit. Il y a un bar, une usine de charcuterie et deux routes une à droite, et l’autre à gauche et on continue la route on monte une côte et on continue la route. Des tracteurs, un magasin, des voitures d’occasions, ça me fait chier d’être dans le bus mais bon il faut bien le prendre. On arrive, je me dis putain, on va mettre 3h pour traverser cette ville, on arrête au premier arrêt de bus, en plus à côté il y a le feu, un feu rouge donc ça fait chier, il y a des écoles maternelles. On voit personne, on arrive à l’autre arrêt il y a plein de monde, ils mettent 13 ans à monter, je regarde les gens qui montent ça me saoule, j’ai envie qu’il les laisse là, et que l’on continue à avancer. Il y a encore des feux, on se prend tous les feux. Ça me fait chier, je regarde l’heure sur mon téléphone. Un petit bouchon pour aller jusqu’au rond-point, toujours la route qui me saoule, on arrive au péage. On arrive sur l’autoroute c’est bien ça roule mieux on arrive sur Tours centre il y a beaucoup de voitures et des feux encore des feux, les gens se préparent à descendre du bus. Ils sont tous prêts. On dirait des animaux qui se préparent à faire leur promenade. Je vois des gens bizarres, je passe devant la gare, j’arrive à l’arrêt de bus, je dis bonjour à Laureline.

8h à 9h – 9h à 10h-10h à 11h-11h à 12h
Je mets ma blouse de travail. Je mets le petit déjeuner sur la table. Je sers le café/lait/thé aux résidents. Je débarrasse les tables. Je nettoie la salle à manger. Je change les nappes des tables. Je vais dans la lingerie pour trier les vêtements des résidents. Je remonte les vêtements propres aux résidents. Je vérifie les équipements des chambres. Je nettoie certaines chambres des résidents. J’aide les résidents à faire le planning des repas pour la semaine suivante. Je discute de tout et de rien avec les résidents. Je mets la table. Je sers à manger aux résidents. Je débarrasse les tables. Je nettoie la salle à manger ainsi que la cuisine après le service.

Je ne veux pas y retourner j’en ai marre j’ai besoin de faire une pause laissez-moi tranquille j’en ai marre je suis fatiguée laissez-moi tranquille je voudrais me reposer je suis fatiguée je fais ce que je veux je voudrais me reposer je prends ma vie en main je fais ce que je veux j’ai besoin d’être seule je prends ma vie en main c’est moi qui décide j’ai besoin d’être seule pendant un petit moment de mon existence, je ne vais rien faire c’est moi qui décide et vous me faites tous chier c’est bien compris ?! Pendant un petit moment de mon existence, je vais rien faire je vais boire, fumer, dormir et oublier le monde qui m’entoure et vous me faites tous chier c’est bien compris ?! bon il faut que je me calme, si je fais un break c’est pour me reposer je vais boire, fumer, dormir et oublier le monde qui m’entoure ah la vache qu’est-ce que c’est bon bon il faut que je me calme, si je fais un break c’est pour me reposer ça y est c’est fini direction mon lit !

C’était en juillet il faisait chaud. J’étais stressé à l’idée de reprendre une formation. L’information collective commença à 14 heures. Elle se termina à 15 h 30. J’étais stressé à l’idée de reprendre une formation. Tout à coup, il se mit à pleuvoir. Elle se termina à 15 h 30. Serais-je capable d’intégrer la formation? Tout à coup il se mit à pleuvoir. Les nuages pleuraient, il y avait du vent. Serais-je capable d’intégrer la formation? J’aurais la réponse quelques jours après l’entretien individuel. Les nuages pleuraient, il y avait du vent. Crusty le clown vendait des tickets pour son spectacle. J’aurais la réponse quelques jours après l’entretien individuel. Et puis si ça ne marche pas je pourrais toujours devenir l’assistant de Crusty.

Seul nous le sommes tous
Tous nous le sommes seulement
Brule nos yeux devant l’infâme
Nos mains ayant perdu la vie
Pleurs les cendres de nos actes soumis
Ayant la force de crier amour en unissions de âmes
Née de mère nature et de père soleil
Je suis humaine avant d’être citoyenne
Je suis née dans les montagnes d’Algérie Tout le temps je mets un pied dans mon quartier et je me fais contrôler c’est vrai Quand je les vois je baisse ma tête c’est vrai Je suis révoltée.

Je dis NON au racisme, je dis NON aux conneries, je dis NON à la discrimination, je dis NON aux extrémistes, je dis NON aux terrorismes, je dis NON à la barbarie. Je dis NON au racisme qui nous divise, au jugement hâtif. Je dis NON au terrorisme et à tous ceux qui veulent nous diviser sortons de l’amalgamasse, de ce marasme qui pèse sur chacun, rassemblons-nous face au extrémiste. Et chacun de nous dira NON et nous dirons NON et dites NON.

Publicités