Françoise dire non

J’en ai déjà parlé mais je le reparle quand même :
Depuis un peu plus de 10 ans j’anime des ateliers d’écriture à l’Ecole de la Deuxième Chance. Ces ateliers je les fais au nom du Centre Dramatique de Tours qui m’a embauché en 1996 pour coordonner des ateliers qu’ils avaient mis en place avec l’écrivain François Bon et le metteur en scène Gilles Bouillon.

Voilà où ça mène la coordination. Essayer de coordonner des trucs vous verrez c’est vous qui finirez par faire les trucs que vous deviez seulement coordonner. Je ne m’en plains pas loin de là, c’est ce qui me donne l’occasion encore aujourd’hui de côtoyer les jeunes gens qui entrent à l’Ecole de la Deuxième Chance. Ce texte a été écrit par six ou sept jeunes sur le principe de l’anaphore. J’ai laissé des fautes parce qu’elles sont belles ET parce que je ne les ai pas vu. C’est Amina qui l’a retapé. Merci Amina.

Il était une fois une jeune femme perdue.
Il était une fois une dame qui venait dans la forêt avec des loups.
Il était une fois un cochon qui saute des éléphants.
Il été une fois un ange aux ailes tellement belles et aux plumes tellement belles qu’il était jalousé de tous.
Il était une fois deux même personne voulant s’enfuir et l’autre le suit au bout d’un moment l’autre prend le bus pour quitter la ville mais l’autre n’a pas pu le suivre car il n’avait pas d’argent sur lui ! Donc il le perd de vue.
Il était une fois un garçon de la classe qui se mouchait toujours le nez.
Il était une fois un bananier
Il était une fois la tour Eiffel à Londres, la tour infernale de l’horreur.
Il était une fois une jeune fille seule et triste.
Il était une fois un jeune garçon aux cheveux noirs, ses yeux étaient lumineux et son visage était pareil à celui d’un ange. Son père était si gentil et connu dans le quartier.
Il était une fois un homme qui venait de perdre sa femme et se rendait tous les jours dans leur ancienne maison pour pleurer.
Il était une fois une incompréhension.
Il était une fois à chaque jour suffit sa peine.
Il était une fois dans la cité d’Atlantis des milliers de cadavres.
Il était une fois un monstre qui tous les soirs hurlait en regardant la lune.
Il était une fois un trou béant dans la forêt lugubre.
Il était une fois un homme à qui la vie ne lui faisait pas de cadeau.
Il était une fois pôle emploi.
Il était une fois une qui dansait jusqu’au bout de la nuit.
Il était une fois un chihuahua dans la ville de chihuahua.
Il était une fois une vieille femme qui allait mourir.
Il était une fois un chanteur.
Il était une fois un chat qui miaulait tous les matins.
Il était une fois un elfe de feu des ténèbres lumineuses.
Il était une fois une femme sombre.
Il était une fois une tempête infernale au fond du bayou.
Il était une fois une petite fille qui souhaitait devenir princesse.
Il était une fois un gangbang.
Il était une fois un marcher de louve assez nerveuse.
Il était une fois une fille enceinte.
Il était une fois un très bel homme qui cherchait le grand t’amour.

Publicités